• 21 novembre à l'occasion de la célébration de la Madonna della Salute, les églises de San Polo et Santa Maria del Giglio seront ouvertes seulement pour la prière.
  • Eglise de San Giobbe A cause de la prolongation des travaux de restaurations, l'église de San Giobbe n'est pas encore visitable (à la fois le dimanche et toute la semaine).

Eglises >  Eglise de Saint Sébastien
Le Châtiment des serpents

Auteur: Anonyme
Siècle: XVI°
DATE: XVIe siècle  COLLOCATION: parois de la sacristie            TECHNIQUE: peinture à l'huile

L'amitié avec l'abbé Bernardo Torlioni, prieur du couvent des Hiéronymites à Vérone où Paolo Veronese avait peint une Déposition de Croix aujourd'hui au Musée Castelvecchio, mena l'artiste à déménager à Venise.

L'ambitieux projet de la décoration de l'église commença en 1555 en partant de la réalisation des toiles pour le plafond de la sacristie. 

L'iconographie, qui harmonise la narration des événements de la vie de Marie avec ceux de Saint Sébastien, renoue l'ancienne double titularisation de l'église, à savoir à Notre-Dame et au martyr.

Après seulement un an, le Veronese livra les premières toiles, comme indique l'inscription affichée dans un des compartiments rondes avec Chérubins du plafond, datante MDLV DIE XXII NOVEMBER . 

Un dialogue serré entre les deux Testaments peut être saisi parmi les toiles aux parois peintes par l'atelier de Bonifacio de’ Pitati (1487-1553): la reprise de rapports entre Terre et Ciel, révélé par Le songe de Jacob, s'acheve dans la Nativité de Jésus; la libération de l'esclavage et le chemin vers la Terre Promise, célébrés dans le Le passage de la mer Rouge, sont préfigurations de l'œuvre commencée par Jésus, nouveau Moïse, dans Le baptême au bord du Jourdain; l'épreuve du Sacrifice d'Isaac revit dans L'Oraison dans le Jardin; au Jésus de la Crucifixion correspond le Châtiment des serpents rapproché à la Ressurrection; aux côtés de la Crucifixion sont installées les représentations de Saint Sébastien et de Saint Paul ermite

Cette série de peintures, à l'apparence dépourvue de documentations, est disposée dans une séquence très bizare compliquée, en plus, par la présence de quelques tableaux clairement étranges à la série. La critique, sans effectuer trop de vérifications, a attribué ces œuvres à un group d'artistes pas assai homogène puisque ensemble avec Bonifacio de' Pitati, à son atelier (toute à reconstruire) et Antonio Palma, surgit aussi le nom de Marten de Vos.
Chorus - Associazione per le Chiese
del Patriarcato di Venezia

San Polo, 2986 - 30125 Venezia
tel +39 041 27 50 462
fax +39 041 27 50 494
P.Iva 03034040273
info@chorusvenezia.org