• 21 novembre à l'occasion de la célébration de la Madonna della Salute, les églises de San Polo et Santa Maria del Giglio seront ouvertes seulement pour la prière.
  • Eglise de San Giobbe A cause de la prolongation des travaux de restaurations, l'église de San Giobbe n'est pas encore visitable (à la fois le dimanche et toute la semaine).

Eglises >  Basilique de Saint Piero di Castello

La basilique de Saint Pietro di Castello a joué un rôle important dans l’histoire de Venise: siège de l’évêché dépendant du patriarche de Grado entre 775 et 1451, puis cathédrale et siège patriarcal jusqu’au 1807 (quand le titre passa à Saint Marc, auparavant simplement chapelle ducale), San Pietro s’élève sur l’ancienne île d’Olivolo, premier habitat et centre religieux, politique et commercial de la ville.

La première église, dédiée aux saints byzantins Sergio et Bacco, remontre au VIIe siècle; la nouvelle église, dédiée à Saint Pierre apôtre, était partie du group d'églises matrices que l'Evêque Magno fit édifié en IXe siècle. La forme actuelle de l’église est le résultat des travaux effectués entre la fin du XVIe siècle et les trentes premières années du XVIIe siècle: le renouvellement de la façade, est l'exécution d’un projet signé par Andrea Palladio en 1556 et œuvre de Francesco Smeraldi.
L’imposant campanile en pierre d'Istrie, très élégant, date de la Renaissance et est œuvre de Mauro Codussi.

L'intérieur de la cathédrale est en forme de croix latine à trois nefs et surmonté d’une énorme coupole. La décoration dominante remonte au XVIIIe siècle, à savoir après l’incendie qui a détruit l’ameublement et les trésors de l’ancienne église.

Le maître-autel en marbre polychrome sculpté a été réalisé d’après un projet de Baldassarre Longhena en 1649; il est aussi remarquable car il contient une urne renfermant les cendres du premier Patriarche de Venise, San Lorenzo Giustiniani. 

A renforcer le charme de cet église, dans la nef de droite se trouve l'ainsi dit Trône de Saint Pierre, qui la tradition transmit comme la chaise de l’apôtre à Antioche, mais probablement assemblée au XIIIe siècle à partir d’une stèle funéraire arabo-musulmane portant des inscriptions coraniques en caractères coufiques. 

Parmi les œuvres conservées dans l’église, on cite le chefs-d’œuvre de Pietro Liberi, Le Châtiment des serpents, dans la chapelle à droite du presbytère et l’originale grande Croix en bois et en cuivre ciselé, assemblage de parties romano-byzantines du XIVe siècle.

Remarquables sont aussi les chapelles Vendramin et Lando: la première, œuvre de Baldassarre Longhena, pour son beau tableau de Luca Giordano de la Vierge et l'Enfant et âmes purgatifs (1650); la deuxième pour ses formes tardo-gothiques avec le retable à mosaïque de Arminio Zuccato (fait d'après une ébauche du Tintoret) et en plus, sur l'estrade de l'autel, un fragment de mosaïque romain, temoignage de la très ancienne histoire de cette église.


INFORMATIONS MUSICAUX (Aldo Bova "Venezia i luoghi della musica")

Elle fut cathédrale de Venise jusqu'au 1807.

Contrairement à la basilique de saint Marc, ici ne fut jamais agencer un ensemble de musiciens salariés.  

Le jour de la fête de saint Laurent Giustiniani, le Doge et tout le Sénat  participaient à un office solennel célébré par le patriarche et amusé par musiques. 

Orgue Nacchini (1754) à un seul clavier et dix registres placé dans une petite tribune des chantres, à l'arrière du maître-autel.  

Près de la chapelle du contigu Palais Patriarcal, Antonio Vivaldi reçut les reçut les sacrements de l'Ordre.
Horaires du lundi au samedi de 10h30 à 16h30
(fermeture guichet et boutique à 16h20)
Photogallery
 
Opere presenti
Chorus - Associazione per le Chiese
del Patriarcato di Venezia

San Polo, 2986 - 30125 Venezia
tel +39 041 27 50 462
fax +39 041 27 50 494
P.Iva 03034040273
info@chorusvenezia.org