Eglise de Santa Maria del Rosario (Gesuati)

Fondamenta Zattere

Le plus grand exemple de complexe conventuel du XVIIIe siècle avec des œuvres de Tintoretto, Tiepolo et Piazzetta.

 

HorairesCarteFicheOuvrages

Arrière-plan

L’église des Jésuates est le plus grand exemple d’ensemble couventuel du XVIIIe siècle.
Elle fut construite entre 1726 et 1735 sur volonté des Dominicains en remplaçant l’église consacrée à la Visitation de Marie (qui aujourd’hui se trouve encore juste à coté du nouveau bâtiment) devenue trop petite pour accueillir pèlerins et fidèles. En effet les Dominicains succéderent aux Jésuites (dont le nom de l’église) au moment où ce dernier ordres fut supprimé après le Concile de Trente en 1668.

Giorgio Massari, l’architecte qui conçut l’église et sa décoration interne, collabora pour ce projet avec deux grands artistes de son époque, Giambattista Tiepolo et Gianmaria Morlaiter: les trois s’affirmèrent definitivement à Venise grâce à cet oeuvre.

Description

Le résultat, ainsi qu’on peut l’admirer, offre une grande harmonie artistique et spirituelle.
Le sujet du rosaire, particulièrement cher aux Dominicains, triomphe sur le plafond de l’église et fut exécuté par Giambattista Tiepolo entre 1738 et 1739. Dans la partie du plafond la plus proche au maître-autel, on peut admirer L’apparition de la Vierge à Saint Dominique, dans la partie centrale L’Institution du Rosaire et, enfin, plus près du revers de la façade, La Gloire de Saint Dominique.

Pour ce qui concerne les autres œuvres abritées ici, toutes concourent à rendre l’église un exemple organique et complet du statut de l’art à Venise dans cette periode: artistes importants comme Giambattista Piazzetta, Sebastiano Ricci et le déjà nommé Morlaiter y ont travaillé en laissant des œuvres très précieuses. On peut remarquer l’excellent retable de La Crucifixion de Jacopo Tintorettoinstallé à l’origine dans la petite église des Jésuates et ensuite restauré par Piazzetta à l’occassion de son déplacement dans la nouvelle église.

INFORMATIONS MUSICAUX

(Aldo Bova « Venezia i luoghi della musica »)

Double tribune des chantres, à l’origine avec deux orgues aussi; dans la cantoria de gauche trouve place l’orgue Bazzani (1856) à un seul clavier et vingt-neuf registres.

Les portes de l’orgue remontant au XVIe siècle, peinte par le Titien, sont actuellement à New York.

Horaires

VISITE ARTISTIQUE
lundi – samedi | 10h30 – 17h00
(fermeture des billetteries, de la librairie et dernières entrées dix minutes avant la fermeture)

MESSE
premier jour férié (samedis et veilles) à 18h30
jour férié (dimanche et jours fériés) de 10h00 à 18h30
jours de semaine à 18h30

Carte