Eglise de San Sebastiano

Campo San Sebastiano

Fondée par les moines ermites de San Girolamo en 1396, elle peut être considérée comme la « chapelle Sixtine » de Paolo Veronese.

 

HorairesCarteFicheOuvrages

Arrière-plan

L’église de Saint Sébastien, pour ce qu’elle abrite, représente un des plus importants lieux de l’art vénitien en réunissant le plus extraordinaire corpus d’œuvre de Paolo Caliari, mieux connu comme le Véronèse.

Sur l’emplacement d’un ancien oratoire dédié à la Vierge Marie, et à Saint Sébastien aussi, qui avait sauvé les habitants du quartier de la peste de 1464, fut construite une église dans la seconde moitié du XVe siècle. L’église se révéla bientôt trop petite ainsi, en janvier 1506, les fondations d’une nouvelle construction étaient jetées sous la direction d’Antonio Abbondi, dit le Scarpagnino.
L’église présente désormais un plan à une seule nef avec un atrium au-dessus duquel est installé le chœur; le presbytère est absidé et couvert par une coupole.

Description

En 1542, le prieur des Hiéronymites, Bernardo Torlioni de Vérone, demanda au Scarpagnino de modifier, en cours de travaux, l’intérieur de l’église afin d’y ajouter six chapelles latérales, trois de chaque côté, à l’intérieur de la nef.
Le prieur Torlioni lui-même, qui a aussi décidé le plan iconographique centré sur l’allégorie du triomphe de la Foi sur l’hérésie, a demandé la participation du maître Véronèse, qui peut être distingué en trois phases: la première débute en 1555 et correspond soit à la décoration du plafond de la sacristie avec scènes de l’Ancien Testament soit à la complexe décoration du plafond inspirée au livre d’Ester; entre le 1558 et le 1559 le Véronèse réalise la deuxième partecipation en decorant les fresques de la partie superieure de la nef centrale (Les Disciples, Les Sibylles et L’Annonciation), le chœur des frères (des épisodes de La Vie de Saint Sébastien) autre que les portes de l’orgue et le gard-corps (Présentation de Jésus au Temple, Nativité); enfin, au periode 1565-70, remonte l’exécution du grand retable avec la La Vierge en Gloire et Saint Sébastien, Saint Pierre, Saint François, Saint Jean Baptiste, Sainte Catherine et Sainte Élizabeth et de deux peintures lateraux au presbytère répresentants Saint Marc et Saint Marcellin ammenés au supplice et le Le Martyre de Saint Sébastien.

L’Eglise, véritable mausolée du Véronèse, abrite aussi la pierre sépulcrale de Paolo Véronèse au-dessus de laquelle se dresse le buste de l’artiste, sculpté par Mattia Carneri (à la gauche du prèsbytere).

Parmi les autres œuvres remarquables, on rappelle celles de Bonifacio de’ Pitati en sacristie, le beau San Nicolò de Tiziano (1563) et autres peintures de Paris Bordone, Jacopo Sansovino, Jacopo Palma il Giovane et Alessandro Vittoria.

INFORMATIONS MUSICAUX

(Aldo Bova « Venezia i luoghi della musica »)

Orgue Moscatelli (1762) à un clavier et quinze registres.

Paolo Véronèse projeta et peignit le buffet de l’orgue: La présentation de Jésus au Temple (partie extérieure), La piscine de Bethesda (partie intérieure), La nativité, deux Figures féminines, Saint Jérôme et Saint François (parapet); dans Notre Dame avec Saint Sébastien et trois Saints sont représentés un rebec, une viola da braccio et un violone.

Horaires

VISITE ARTISTIQUE
lundi – samedi | 10h30 – 17h00
(fermeture des billetteries, de la librairie et dernières entrées dix minutes avant la fermeture)

MESSE
jour férié (dimanche et jours fériés) à 7h30
jours de semaine (du lundi au samedi) à 8h30

Carte